Club

Activités

Que faisons-nous?

La Compagnie Dagorlad est principalement dédiée à la pratique des arts martiaux historiques européens.

Les disciplines pratiquées sont principalement l'épée longue, la dague, la lutte dans la tradition des maîtres italiens du XVè siècle, sans pour autant s'interdire, durant un petit nombre de séances de découvertes disséminées dans l'année, de travailler sur d'autres armes ou traditions (épée bocle, canne, etc, le tout présenté par des membres de l'association motivés par l'étude de ces disciplines en parallèle). Le travail technique, et le sparring libre, lorsqu'il est pratiqué dans notre club, se fait en équipement de protection moderne.

L’association réalise également des animations et des présentations lors d’événements extérieurs, dans le plus grand respect des règles de sécurité et de l’authenticité historique. Ces animations consistent en: i) du montage de campement, ii) de la présentation de matériel militaire médiéval d'infanterie (principalement XVè siècle) avec des explications, et iii) des démonstrations de techniques historiques au ralenti avec une interprétation possible de leur raison d'être. Nous utilisons parfois une approche d'escrime de spectacle, c'est-à-dire par combats chorégraphiés, afin de mettre en valeur le plus possible de techniques historiquement sourcées, en vitesse crédible dans un cadre ludique engageant le public. Nous ne pratiquons pas de combats improvisés en spectacle pour des raisons de lisibilité et de sécurité. Ces animations ne constituent pas le volume majeur des activités de l'association même s'ils en font partie intégrante.

Les statuts de l'association sont visibles ici.

Les arts martiaux historiques européens

Les AMHE en bref

Les arts martiaux historiques européens (AMHE) ont pour objet de faire revivre l'art du combat à main nues, à l'épée ou aux armes d'hast, tel qu'ils étaient pratiqués en Europe du Moyen-âge jusqu’à la fin du XIXè siècle. Leur pratique s'est perdue, mais il reste des documents écrits contemporains permettant de reconstruire le geste.

Les AMHE regroupent trois approches complémentaires : l'histoire, les arts martiaux et le sport.

  1. Tout commence par une étude des manuscrits et des armes de musée. Les documents sont numérisés et mis en ligne par les fonds bibliothécaires les plus réputés (Bibliothèque Nationale de France, Bayerisches Staatsbibliothek, Royal Armoury of Leeds, par exemple). Ils sont ensuite transcrits et traduits par des spécialistes et des passionnés.
  2. Les sources sont ensuite interprétées et discutées dans le cadre de stages et séminaires pour retrouver le geste le plus probable et ses implications.
  3. Une fois la forme technique stabilisée, elle est travaillée à vitesse réelle dans le cadre de combats, avec équipement de protection. Les pratiquants peuvent se mesurer dans le cadre de tournois nationaux (comme le HEMA Paris Open, annuel) et internationaux (le tournoi annuel Swordfish en Suède, le tournoi annuel Longpoint aux Etats-Unis).

La discipline est représentée en France par la Fédération Française des Arts Mariaux Historiques Européens (www.ffamhe.fr) fondée en 2012, et à l’international, par la Historical European Martial Arts Coalition (www.hemac.org, fondée en 2001).

Les AMHE permettent de retrouver la très grande richesse et finesse des techniques de combat rapproché en Europe, qui n'a rien à envier aux arts martiaux asiatiques. Leur démarche rigoureuse casse de nombreuses idées reçues sur l’art du combat en Europe, en révélant une réalité souvent encore plus surprenante et spectaculaire.

Pour en savoir plus

Le club

Ressources

Réseaux sociaux

Log in

Blix theme adapted by David Gilbert, powered by BlogIt